Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre navigation/ sa fonctionnalité et des fins statistiques. Plus d’informations ici.
Vous pouvez changer vos paramètres de cookies à n’importe quel moment.

Si vous continuez la navigation sur notre site, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Boby Lapointe

Boby Lapointe


Auteur(e)

Boby Lapointe (Robert, Jean-François, Joseph, Pascal Lapointe, dit), né le 16 avril 1922 à Pézenas (Hérault), mort à 50 ans dans cette même ville le 29 juin 1972, est un chanteur français, surtout connu pour ses textes parsemés de calembours, de contrepèteries et d’à-peu-près.
Enfant, Boby rêve de devenir pilote de chasse. Après avoir décroché son baccalauréat, il prépare « Centrale » et « Sup. aéro ». En 1943, il est déporté en Allemagne pour le STO. Il s’évade en novembre, est repris dans une rafle, et donne comme nom : Robert Foulcan. Après sept mois d’évasion, caché sur ou sous les trains, et pas mal de kilomètres parcourus à pieds, il revient à Pézenas en mai 1944. Il se fait scaphandrier à La Ciotat, et écrit chaque semaine à ses parents Les mémoires d’un petit soul’eau.
Son premier ouvrage s’intitule : Les douze chants d’un imbécile heureux.
Les vrais débuts de Boby ont lieu en 1959, au Cheval d’Or, rive gauche. Il était venu dans le cabaret pour trouver des interprètes, mais se retrouve vite poussé sur scène. Il y rencontre François Truffaut, qui adore le phénomène Lapointe. Il lui demande d’interpréter «Framboise» et «Marcelle» dans son film «Tirez sur le pianiste», accompagné par Charles Aznavour. Dès lors, sa carrière musicale se poursuit sans interruption.

Bibliographie