Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre navigation/ sa fonctionnalité et des fins statistiques. Plus d’informations ici.
Vous pouvez changer vos paramètres de cookies à n’importe quel moment.

Si vous continuez la navigation sur notre site, vous consentez à l’utilisation de cookies.

L’Amour au subjonctif

L’Amour au subjonctif


Auteur(e) : Pascal Ruter

Romeo aime Juliette depuis la maternelle sans oser le lui avouer. Le voyage scolaire à Rome, loin du collège et des parents, est une opportunité à ne pas manquer ! Pour les élèves comme pour les professeurs, cette échappée belle sera déterminante : Mme Kroc, qui enseigne le latin, tombe dans les bras de Tarzan, le chauffeur de bus amateur de séries télé, Mme Triolet, timide professeur de musique, dévoile ses talents de cantatrice, Slavpa découvre les bienfaits de la douche… Un roman « rock’n’roll » !

Tuer le temps en comptant les Fiat, traquer le Mac Do plutôt que de s’intéresser au Colisée, découvrir que les profs aussi ont un prénom, mâcher des kilomètres de chewing-gum dans le car, être compté et recompté 20 fois en une journée et ne retenir qu’une seule chose : ce n’est pas l’empereur Vespasien qui a inventé les Vespas.
Si, vous aussi, vous avez des souvenirs de voyages scolaires, ces quatre jours en Italie en compagnie de cette classe de 3e survoltée devraient vous arracher quelques larmes… de rire. 



Format : 14.5 x 21.5 cm
Nb de pages :288 pages
Parution : 5 mars 2014
Nuart : 4792461
EAN 13 : 9782278059416
14.20 €

104 personne(s) ont envie de le lire


54 personne(s) ont aimé ce livre
Ce livre existe en numérique
Des mêmes auteurs
Vous aimerez aussi
  • Quelqu'un

    Ce livre est génial ! Après l’avoir lu, je pense que tous les collégiens vont avoir envie de faire du latin et faire, pourquoi pas, un voyage en Italie avec sa classe !

  • Donner votre avis :

  • RTL

    « Un roman bourré d’humour et d’amour »

  • Ouest France

    « Un roman qui donne envie de croquer la vie et d’aller à Pompéi ! »

  • Je bouquine

    « Un roman d’apprentissage totalement déjanté, à l’humour irrésistible… »