Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre navigation/ sa fonctionnalité et des fins statistiques. Plus d’informations ici.
Vous pouvez changer vos paramètres de cookies à n’importe quel moment.

Si vous continuez la navigation sur notre site, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Le Grillon, Récit d’un enfant pirate

Le Grillon, Récit d’un enfant pirate


Auteur(e) : Tristan Koëgel - Illustrations : Régis Lejonc

Ce matin, Mostéfa a cassé le nez de son meilleur ami. Il a du mal à comprendre les règles de l’institut parfois, Mostéfa ; c’est pas vraiment de sa faute, ça fait pas longtemps qu’il vit sur la terre ferme. Il y a encore deux ans, il habitait loin de Mogadiscio. Il habitait sur l’eau. Son prénom, c’était pas encore Mostéfa, là-bas sur son bateau, on l’appelait le Grillon. Ses jouets, c’étaient des fusils-mitrailleurs et ses amis, c’étaient des pirates.



Format : 0 x 0 cm
Nb de pages : pages
Parution : 30 janvier 2013
Nuart : 4484473
EAN 13 : 9782278070961
8.49 €

2 personne(s) ont envie de le lire


1 personne(s) ont aimé ce livre
Des mêmes auteurs
Vous aimerez aussi
  • Nathalie

    Je viens d’acquérir ce livre à titre professionnel puisqu’il a été sélectionné pour le prix Ados 2015 décerné à Rennes en Juin prochain.
    Je ne l’ai pas entamé mais le sujet m’a paru original et plein d’intérêt. Malheureusement la 4ème de couverture m’a interpellée.
    « Ses jouets, C’ETAIENT des fusils-mitrailleurs, et ses amis, C’ETAIENT des pirates …. »
    Les adolescents ont souvent beaucoup de difficultés avec la langue française. Il faudrait donc éviter de faire des fautes de grammaire dans la littérature qui leur est destinée.
    Cordialement
    Nathalie L.

  • didier_jeunesse

    Bonjour

    Merci pour votre commentaire. Ce roman est écrit de la main d’un orphelin qui a grandi sur un bateau pirate à Mogadiscio. Sa manière de s’exprimer est donc celle d’un enfant qui n’a pas reçu d’éducation. Cette écriture participe beaucoup de la fragilité du héros et de l’attachement du lecteur pour cet enfant. Si la formulation utilisée ci-dessus « ses jouets, c’étaient… » n’est pas « jolie », elle n’est pas non plus incorrecte, et n’est donc pas considérée comme une faute de grammaire à proprement parlé. Ce roman sera peut-être aussi l’occasion pour certains enseignants qui le souhaitent, d’aborder avec les élèves, les différents registres de langues. Nous espérons que Le grillon vous plaira autant qu’à nous.

    Bien cordialement
    L’équipe Didier Jeunesse

  • Donner votre avis :

  • Le Figaro littéraire

    « Une écriture volontiers onirique pour un récit qui ne manque pas de puissance émotionnelle »